Accueil » Actualité » 10 Mai : Journée de mémoire de la traite et de l’esclavage
10 Mai : Journée de mémoire de la traite et de l’esclavage
François Auguste Biard, 1849

10 Mai : Journée de mémoire de la traite et de l’esclavage

Il y a 15 ans, la loi du 21 mai 2001 reconnaissait la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité et faisait du 10 mai la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition.

La France est ainsi le premier état a avoir déclaré la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité et à commémorer ce pan de notre histoire nationale et collective.

Cette journée de mémoire est une journée d’action dans les établissements scolaires, mais elle est surtout une journée de mémoire et de réflexion sur le respect de la dignité humaine. Nous devons accepter et nous souvenir toujours de notre histoire, de toute notre histoire, pour pouvoir regarder l’avenir plus sereinement.

L’abolition de la traite remonte au 27 avril 1848. Le gouvernement de la République française publiait un décret par lequel il abolissait l’esclavage dans les colonies françaises. Dans ses premières lignes, ce décret affirmait :

Au nom du Peuple Français
Le gouvernement provisoire
considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine :
qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir;
qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Egalité, Fraternité,
décrète :

Article premier. L’esclavage est entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises.