Accueil » Assemblée Nationale » Après les contrats d’avenir, les contrats génération !
Après les contrats d’avenir, les contrats génération !

Après les contrats d’avenir, les contrats génération !

L’emploi est la préoccupation principale des Français et la priorité du gouvernement. Le projet de loi instituant le contrat de génération répond à cet enjeu à travers un triple objectif : l’accès durable des jeunes à l’emploi, le maintien à l’emploi des seniors et la transmission des savoirs et de l’expérience entre générations. La loi a été publiée le 3 mars 2013 au Journal Officiel et elle entrera prochainement en vigueur une fois les décrets d’application signés.

Le contrat de génération s’attaque à la situation alarmante de la jeunesse dont le taux de chômage atteint les 24,2%, dans le même temps il protège l’activité des seniors dont le taux est l’un des plus bas d’Europe : moins de 45 %. En effet, grâce à ce dispositif 400.000 emplois de salariés de plus de 55 ans pourront être préservés.

« C’est donc cela, cette belle idée du contrat de génération : permettre l’embauche de jeunes en contrat à durée indéterminée dès lors qu’ils sont accompagnés par un salarié plus expérimenté, qui lui-même est maintenu dans l’emploi jusqu’à son départ à la retraite. […] C’est la réconciliation des âges, c’est la solidarité entre les générations !» comme François Hollande aimait à le définir lors des débats des primaires citoyennes.

En tant que co-responsable du texte, j’ai participé activement aux débats et à la Commission Mixte Paritaire qui fut chargée, mardi 12 février, de valider ce texte en précisant certains points, comme par exemple : la lutte contre les discriminations à l’embauche et l’intégration des jeunes au plan de formation de l’entreprise.

Les principes et les modalités du projet de loi ont d’ailleurs suscité l’adhésion unanime de toutes les organisations patronales et syndicales, reprenant l’essentiel de l’accord national interprofessionnel du 19 octobre 2012.