Accueil » Communiqués » Communiqué: « certains se sont cru permis d’aller au-delà de ce que la République peut tolérer »
Communiqué: « certains se sont cru permis d’aller au-delà de ce que la République peut tolérer »

Communiqué: « certains se sont cru permis d’aller au-delà de ce que la République peut tolérer »

Communiqué de presse du 12 novembre

Kheira Bouziane a été choquée, comme de nombreux Français, en découvrant la « Une » du journal « Minute », qui n’en est pourtant pas à son coup d’essai en matière de provocation.

Elle regrette profondément la libéralisation d’une parole raciste qui se manifeste ces derniers temps. Cela ne signifie pas que la France s’extrêmise : nos concitoyens restent dans leur grande majorité attachés aux idéaux républicains, marqués par un sentiment de tolérance et d’ouverture. Cependant les difficultés profondes, liées à la crise, ont réveillé les réflexes haineux de certains qui se sont cru permis d’aller au-delà de ce que la République peut tolérer.

Kheira Bouziane attend désormais la suite de la procédure judiciaire a l’encontre de ce journal. Consciente que la lutte contre le racisme et tous les extrémismes est d’abord un combat de tous les jours, elle rappelle que la justice doit intervenir lorsque quiconque met en danger le pacte républicain, que ce soit par des paroles ou par des actes. Car le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit.