Accueil » Actualité » [Communiqué] Démantèlement de la « Jungle » de Calais
[Communiqué] Démantèlement de la « Jungle » de Calais

[Communiqué] Démantèlement de la « Jungle » de Calais

Réparti sur plusieurs jours, le démantèlement du camp de Calais a débuté. L’ensemble des personnes présentes, en très grande majorité des réfugiés venus du Soudan, d’Erythrée, d’Afghanistan ou de Syrie, seront transportés vers l’un des 280 centres d’accueil et d’orientation (CAO) répartis dans toutes les régions de France, afin de traiter individuellement leur situation et pouvoir y déposer, le cas échéant, leur demande d’asile.

Je tiens à rappeler que le droit d’asile relève des fondements même de notre démocratie. Il découle du préambule de la Constitution qui affirme que « tout homme persécuté en
raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République ». Il découle aussi des engagements internationaux de la France et du devoir de protection des personnes menacées dans leur pays.

La France est un grand pays. Notre histoire, notre tradition et nos valeurs d’accueil commandent que des solutions adaptées soient proposées à ces hommes, femmes et enfants qui ont été jetés sur les chemins de l’exil par les guerres et les persécutions, et qui ont finalement échoués à Calais.

Comme j’appelais les maires à se porter volontaires pour l’accueil des réfugiés en septembre 2015, je réaffirme aujourd’hui tout son soutien au plan national d’accueil. La France assume ainsi
ses responsabilités, en accord avec ses valeurs.

je souhaite enfin rendre hommage au secteur associatif humanitaire, confronté à une gestion particulièrement exigeante de ces drames humains, ainsi qu’à l’ensemble des bénévoles qui donne de leur temps.

>>> Communiqué 24 octobre 2016 – Démantèlement de la « Jungle » de Calais