Accueil » Assemblée Nationale » Conflit des intermittents du spectacle
Conflit des intermittents du spectacle

Conflit des intermittents du spectacle

Actu ANUne nouvelle convention sur l’assurance chômage des intermittents du spectacle est discutée avec l’ensemble des partenaires sociaux.

Bien que préservant les annexes 8 et 10 relatives aux intermittents du spectacle, ce texte, dans sa version actuelle, pourrait entraîner une précarité supplémentaire pour les intermittents du spectacle.

Aussi les élus socialistes ont souhaité que le gouvernement prenne en compte les conséquences de cet accord sur le régime spécifique des intermittents avant tout agrément et entame une réelle négociation.

Le Gouvernement est attaché à l’existence d’un régime d’indemnisation spécifique pour les intermittents, artistes et techniciens du spectacle, parce qu’ils sont indispensables à la vie culturelle et à la vie économique, dans tous nos territoires.

Afin d’une part que la réforme de l’assurance chômage ne pénalise pas les intermittents du spectacle, et d’autre part que l’ensemble des festivals de cet été, facteurs de croissance économique et d’emplois évidents, ne soient pas appelés à être annulés, il est primordial de rouvrir le dialogue.

Souhaitant associée la représentation nationale à ce travail destiné à sécuriser et pérenniser un régime d’indemnisation chômage spécifique pour les intermittents, le gouvernement a décidé de confier une mission à Jean-Patrick Gille, auteur en 2013 d’un rapport sur les conditions d’emploi dans les métiers artistiques. Ce dernier est nommé en qualité de « médiateur » et crée ainsi les conditions du renouement du dialogue, de l’élaboration commune de propositions. Il aura la lourde tâche d’évaluer les effets de l’accord du 22 mars, de formuler des propositions pour résoudre les difficultés que cet accord pourrait poser et de trouver les moyens d’organiser la concertation tripartite entre l’État et les partenaires sociaux, qui était prévue à l’automne, dès le début de l’été.

>>> Communiqué – Conflit des intermittents du spectacle