Accueil » Assemblée Nationale » Encadrement des stages : Toute la Gauche mobilisée

Encadrement des stages : Toute la Gauche mobilisée

KB Stages 1

Kheira Bouziane se félicite de l’adoption de la proposition de loi relative au développement, à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires cette nuit à l’Assemblée nationale, marquant un pas décisif dans la lutte contre la précarisation des jeunes.

Le recours encore trop fréquent au stage comme substitut à l’emploi et l’absence d’encadrement des stagiaires ont abouti à certaines situations abusives contre lesquelles cette loi lutte activement.

Désormais, le nombre de stagiaires dans l’entreprise sera limité à un certain pourcentage des effectifs et ils devront être inscrits sur le registre unique du personnel. Afin de garantir à l’étudiant un suivi et une formation de qualité, la désignation d’un tuteur sera rendue obligatoire et chaque tuteur ne pourra avoir plus d’un certain nombre de stagiaires à sa charge. Les stages hors cursus – qui se substituaient à des contrats de travail – ne seront plus possibles, une partie de l’année devant obligatoirement se dérouler sur les bancs de l’université.

Les stagiaires bénéficieront en outre de nouveaux droits, comme celui d’avoir des congés, de ne pas travailler plus qu’un salarié, de bénéficier des avantages sociaux des entreprises dans les mêmes conditions que les salariés (tickets restaurants, prise en charge partielle des frais de transports), et pour les stages de plus de deux mois, devront être rémunérés dès le premier jour.

Ainsi encadrés, les stages pourront remplir pleinement la mission fondamentale et indispensable qui leur est impartie : assurer une formation et une insertion professionnelle réussies des jeunes.