Accueil » Actualité » Journée mondiale pour le droit à l’avortement #IVGCestMonDroit
Journée mondiale pour le droit à l’avortement #IVGCestMonDroit

Journée mondiale pour le droit à l’avortement #IVGCestMonDroit

Dès 1967, la loi Neuwirth légalisait la contraception, quand en 1975, Simone Veil rendait possible l’avortement.Le droit à l’avortement constitue une avancée majeure en faveur du droit des femmes de disposer librement de leur corps, d’être libre  de leur avenir et de leurs grossesses et dans la maîtrise de leur fécondité.

En janvier 2013, l’IVG est rendue gratuite pour toutes les femmes, quelle que soit la méthode (instrumentale ou médicamenteuse). Les tarifs des IVG instrumentales sont par ailleurs revalorisés afin de renforcer dans les établissements cette activité et laisser ainsi aux femmes le choix de la méthode.

Pour faire face à la désinformation et à la pression que subissent certaines femmes, le site Internet ivg.gouv.fr a été lancé en septembre 2013 dans le but d’apporter une information claire, libre et neutre et s’assurer ainsi du libre choix de recourir ou non à l’IVG.

En 2014, Najat Vallaud-Belkacem supprime la notion de « détresse » comme condition de recours à l’IVG et étend le délit d’entrave à l’IVG à l’accès à l’information sur l’IVG.

Pour cette journée mondiale pour le droit à l’avortement, je tiens à rappeler que l’IVG est un droit fondamental pour les femmes, pour leur liberté, leur émancipation et un fondement de l’égalité femmes / hommes.

Cette journée marque aussi le lancement d’une nouvelle campagne sur l’IVG et le droit des femmes à disposer librement de leur corps, ainsi qu’un numéro téléphonique d’information unique, anonyme et gratuit : le 0 800 08 11 11 .

Les avancées se poursuivent, de nouvelles dispositions ont été adoptées par l’Assemblée Nationale en première lecture dans le cadre de la loi de modernisation de notre système de santé : suppression du délai de réflexion de 7 jours, possibilité accordée aux sages-femmes de pratiquer l’IVG médicamenteuse, ou encore la pratique des IVG instrumentales en centre de santé.

Les droits des femmes continuent à avancer aujourd’hui grâce au Gouvernement, je resterai extrêmement vigilante pour qu’il en demeure ainsi.

CP-a_ruWgAIAX8P