Accueil » Assemblée Nationale » La lutte contre le décrochage scolaire
La lutte contre le décrochage scolaire

La lutte contre le décrochage scolaire

2014_decrochage_ban_web_300x200_292188La lutte contre le décrochage scolaire est un enjeu essentiel pour notre société, enjeu humain, enjeu économique et enjeu de lutte contre la reproduction des inégalités sociales. Cette lutte est conduite depuis le début du quinquennat de François HOLLANDE par l’ensemble de sa majorité.

Dans le cadre de la modernisation de l’action publique conduite par le Gouvernement, un diagnostic est posé de manière partagée par tous les acteurs impliqués dans la lutte contre les 150 000 sorties sans qualification par an du système scolaire (ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche comme pilote, ministère en charge de l’Emploi, ministère en charge de la Ville ; collectivités locales ; associations ; usagers).

En France, le taux de sortants précoces, qui avait baissé régulièrement depuis les années 80, stagne depuis une dizaine d’années.

Le Président de la République a fixé pour objectif de diviser par deux au cours de sa mandature le nombre de décrocheurs.

C’est pourquoi Benoît Hamon a décidé de mettre en discussion ce diagnostic lors de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet, afin de nourrir le plan d’actions qui sera annoncé à l’automne. (Voir fiche INSEE de préparation aux discussions de la Grande Conférence Sociale)

Les constats appellent à une forte mobilisation pour garantir aux jeunes un droit de retour à une formation qualifiante. La lutte contre le décrochage s’inscrit dans les priorités de « la stratégie Europe 2020 » pour une économie durable, intelligente et inclusive. Je reste particulièrement impliquée dans ce combat.

En France, le taux de sortants précoces, qui avait baissé régulièrement depuis les années 80, stagne depuis une dizaine d’années.

Le rapport de diagnostic partagé souligne les limites de l’action actuelle, remarquant notamment que le traitement de ce processus complexe se fait actuellement essentiellement en aval, via des mesures de remédiation, que son pilotage est inégal selon les territoires et que sa mesure peut être améliorée.

Des orientations structurantes se dégagent à la lumière de ce diagnostic :

– mettre en place une politique dédiée, intégrée et partenariale de lutte contre le décrochage sur les trois volets : prévention/intervention/remédiation ;
– mieux évaluer les dispositifs en suivant des cohortes de jeunes ;
– mettre en place une communication à la hauteur des enjeux.

>>> Communiqué – Lutte contre le décrochage scolaire