Accueil » Assemblée Nationale » IVG: un droit fondamental pour la liberté de la Femme
IVG: un droit fondamental pour la liberté de la Femme

IVG: un droit fondamental pour la liberté de la Femme

assemblee-nationale

Quarante ans après l’examen de la loi Veil, une résolution pour réaffirmer le droit fondamental à l’IVG en France et en Europe a été débattue dans l’hémicycle le mercredi 26 novembre 2014.

En effet, le 26 novembre 1974, Simone Veil montait à la tribune pour défendre devant les députée-s le projet de loi qui allait dépénaliser l’IVG et en faire un droit pour les femmes.

Quarante ans près, l’adoption de cette proposition de résolution constitue un signal d’importance en France et en Europe. Signée par les présidents de chaque groupe politique siégeant dans l’Hémicycle (PS, UMP, UDI, Ecologistes, Radicaux et Communistes), ce geste politique n’en aura que plus de portée.

Réaffirmer le droit à l’IVG gratuit est une responsabilité qui est capitale pour soutenir, dans leurs vies quotidiennes et leurs combats, les femmes et jeunes femmes, les militants associatifs, les professionnels de santé. Pour que l’IVG, droit longtemps concédé, devienne un droit réel, fondamental.

Par mon engagement et mon vote en faveur de cette résolution, je souhaite appeler à une harmonisation des législations européennes permettant de mieux assurer ce droit fondamental pour les femmes, pour leur liberté, pour leur émancipation et pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

>>> Communiqué – Résolution IVG