Accueil » Communiqués » Communiqué: lutte contre la pauvreté
Communiqué: lutte contre la pauvreté

Communiqué: lutte contre la pauvreté

Choc de solidarité : un an après son lancement, le Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté doit s’intensifier

Sous la double pression de la crise et de la politique de casse sociale menée pendant dix ans par la droite, la pauvreté n’a cessé d’augmenter dans notre pays.

Un an après le lancement du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, un rapport d’étape conduit par François Chérèque, chargé du suivi de ce plan, a été remis au Premier ministre, le 24 janvier dernier, un premier bilan a été établi et une feuille de route pour 2014 présentée.

Le plan de lutte contre la pauvreté s’est traduit par des mesures concrètes comme la revalorisation du RSA-socle de 10 % d’ici à 2017, l’augmentation de 7% du plafond de ressources de la CMU-C et la hausse de l’Aide à la Complémentaire Santé qui a bénéficié à 750 000 personnes. La réforme des prestations familiales se concrétisera en 2014 par une hausse de l’allocation Soutien familial et du complément familial mais aussi par la mise en œuvre du quota minimum de 10% de places en crèches pour les familles précaires.

2013 fut aussi l’année du lancement de la « garantie jeunes », dispositif proposant un contrat d’insertion pour des jeunes non qualifiés, sans diplôme, sans expérience, sans appui professionnel. Elle sera généralisée en 2015 pour permettre à 100 000 jeunes d’en bénéficier.

Cette garantie s’inscrit dans la dynamique de la garantie européenne pour la jeunesse décidée par le Conseil Européen qui a pour ambition de proposer rapidement des solutions aux jeunes sortis du système éducatif.

La lutte contre l’exclusion se poursuivra en 2014, avec notamment la fusion du RSA et de la Prime pour l’emploi qui sera au cœur même de la réforme fiscale, ainsi que la simplification de l’accès aux prestations sociales par l’expérimentation d’un « dossier unique ». 2014 sera aussi l’année des Etats généraux du travail social.

Les socialistes continueront à mener la bataille contre la stigmatisation des plus fragiles en situation de pauvreté qui ont pour seul objectif de sortir d’un statut d’assisté dans lequel la droite les enferme pour occuper une place de citoyen à part entière.

Le Parti socialiste partage le volontarisme de la politique gouvernementale qui travaille à protéger les plus vulnérables en leur donnant plus de moyens pour vivre dignement. Il salue le travail d’évaluation mené dans ce rapport et veillera à la mise en œuvre effective des mesures du plan.