Accueil » Actualité » Matinée d’observation des dispositifs innovants dans les établissements scolaires de Chenôve.
Matinée d’observation des dispositifs innovants dans les établissements scolaires de Chenôve.

Matinée d’observation des dispositifs innovants dans les établissements scolaires de Chenôve.

J’accompagnais le matin du vendredi 14 octobre la Rectrice de l’Académie de Dijon, Mme ALEXANDRE-BAILLY, dans la visite des établissements scolaires de Chenôve.

A la rencontre des équipes pédagogiques, des parents et des élèves, nous nous sommes d’abord rendus en compagnie du Maire Thierry FALCONNET à l’école maternelle Bourdenières pour voir en action le nouveau service de scolarisation des enfants de moins de 3 ans. Nous nous sommes ensuite déplacés à l’école primaire des Violettes où les tableaux blancs interactifs, et surtout le programme « Plus d’enseignants que de classes », enrichissent et facilitent l’apprentissage de la lecture. Enfin, au collège du Chapitre nous avons pu apprécier l’efficacité des dispositifs déployés dans le cadre du réseau éducatif prioritaire (REP+).

Au terme de ces visites, je retiens surtout l’incroyable dévouement des enseignants qui ne comptent pas leurs heures et leurs efforts pour s’assurer que tous maîtrisent les fondamentaux.

Je retiens aussi l’esprit d’innovation des Cheneveliers qui apporte ici une vraie plus-value à l’éducation des enfants.

Je retiens enfin que l’action du gouvernement en matière d’éducation porte ses fruits :

  • Les inégalités dans les parcours scolaires apparaissent souvent dès le plus jeune âge. Pour offrir à tous les enfants les mêmes chances, la loi sur la Refondation de l’école de 2013 permet de généraliser la scolarisation avant 3 ans ;
  • Le plan numérique a permis le déploiement des outils numériques qui aident à retenir l’attention des enfants et complètent les outils traditionnels ;
  • Et enfin, parce qu’au nom de l’égalité républicaine nous devons déployer des efforts particuliers pour nos quartiers populaires, la carte de l’éducation prioritaire a été révisée afin de concentrer les moyens sur les établissements qui rencontrent le plus de difficultés sociales.

8h35, visite de l’école Bourdenières : Chenôve pionnière de la scolarisation des plus petits.

chenove-1-14-octobre-2016

A Chenôve, commune pionnière dans la scolarisation des enfants de moins de 3 ans, l’école Bourdenières accueille le matin une vingtaine d’enfants dans une classe dédiée.

Après un travail réalisé avec les élus d’identification des besoins et une phase de concertation avec les parents d’élèves, la motivation de l’équipe pédagogique a permis de mobiliser les nouveaux moyens mis à disposition pour aménager un espace adapté aux plus petits : motricité, jeu, repos et découverte sont prévus dans un espace dédié.

Les parents présents ont salué unanimement ce dispositif qui permet de socialiser les enfants le plus tôt possible, de mieux les canaliser à la maison et surtout de préparer en douceur leur entrée en maternelle l’année suivante.

9h30, visite de l’école des Violettes : plus d’enseignants et des outils numériques pour un apprentissage de la lecture au rythme de chacun.

chenove-2-14-octobre-2016

L’apprentissage de la lecture et de l’écriture est un enjeu fondamental de l’école primaire. Mais dans l’une des écoles de France avec la plus forte propension d’enfants dont les parents n’ont pas le Français pour langue natale, l’enjeu se transforme en défi. C’est pourquoi les enseignants, dont l’énergie et l’enthousiasme forcent le respect, ont mis en place une série de dispositifs innovants :

  • Les tableaux blancs interactifs, très ludiques, développent le vocabulaire des enfants par l’utilisation de logiciels basés sur l’apprentissage de la lecture par l’écriture et le décodage des sons et non l’inverse. En combinaison avec les outils traditionnels, les tableaux interactifs permettent aux enfants de toujours être actifs et d’avancer à leur rythme,
  • Le programme « Plus d’enseignants que de classes » assure une gestion plus fine des élèves : des groupes de niveaux sont créés en fonction du niveau de chacun et le suivi individuel est permis malgré l’augmentation des effectifs par classes.

Au final, la combinaison des outils numériques et des nouveaux effectifs d’enseignants permet une pédagogie différenciée, adaptée au rythme de chaque élève et donc plus efficace.

 

10h15, visite du collège du Chapitre : les moyens du réseau REP+ permettent de lutter contre le décrochage.

chenove-3-14-octobre-2016

Membre du réseau de l’éducation prioritaire REP+, le collège du Chapitre de Chenôve dispose de moyens ciblés afin d’améliorer le suivi des élèves, assurer la maîtrise des fondamentaux et lutter contre le décrochage :

  • Pour les élèves en risque de décrochage scolaire, un « groupe de prévention contre le décrochage scolaire » a été mis en place à la rentrée 2015. Inspiré d’une innovation de l’Académie de Créteil, ce dispositif offre un suivi adapté et personnalisé aux élèves dans le but de leur redonner motivation et confiance en eux. Après une première année de fonctionnement, ce groupe a déjà permis à une dizaine d’élèves de retrouver goût à l’effort scolaire et d’améliorer leur résultats.
  • En amont de la lutte contre le décrochage scolaire, les enseignants ont mis en place un système de priorité sur la langue française partagé dans toutes les matières. Des tests de compétences organisés en début d’année permettent d’identifier les points faibles des élèves dans la maîtrise du français qui sont ensuite évalués dans toutes les matières.
  • Enfin, le dispositif « plus d’enseignants que de classes » permet de développer un enseignement du Français très efficace : la pédagogie est ciblée selon les faiblesses de chacun, les exercices sont très cadrés et les temps de travail très structurés pour maintenir la concentration des élèves et s’assurer de la maitrise des fondamentaux de chacun.