Accueil » Assemblée Nationale » Nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville
Nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville

Nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville

Pol villeParce que la ville évolue sans cesse, la politique de la ville aussi doit évoluer. Aussi Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé hier la proposition de nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville.

Elle est basée sur le critère unique des revenus des habitants (les zones où plus de la moitié de la population vit avec moins de 60% du revenu médian national).

1 300 quartiers sur 700 communes en métropole ont ainsi été identifiés, qui se substitueront aux 2 500 quartiers sur 900 communes actuellement en contrat urbain de cohésion sociale (Cucs).

Au terme de discussions qui s’engagent avec les collectivités, une seule carte remplacera les nombreux zonages et dispositifs qui s’étaient empilés depuis vingt ans (Zus, Cucs, ZRU, ZFU…).

Parmi les 1 300 quartiers identifiés, 100 communes bénéficieront pour la première fois de la politique de la ville : les territoires concernés se situent tant en périphérie de grandes agglomérations, qu’en centre-ville ou encore dans des villes moyennes. C’est la réalité de la pauvreté en France, loin d’être uniquement cantonnée aux territoires périphériques des grandes villes, qui est mieux révélée, pour être mieux prise en compte.

A l’inverse, d’autres territoires précédemment accompagnés par la politique de la ville comme Quétigny sont, eux, amenés à sortir de la nouvelle géographie d’intervention parce qu’ils « vont mieux ». Ils nécessitent toutefois une vigilance de la part des pouvoirs publics et continueront à mobiliser le droit commun. Je resterai également particulièrement vigilante et accompagnerai les élus sur l’ensemble de ces questions.

Je considère que la territorialisation de l’action publique constitue l’essence même de la politique de la ville. L’ambition de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires et d’enrayer la dégradation des conditions de vie dans les quartiers défavorisés est indispensable. Cela implique une intervention publique adaptée et ciblée sur ces quartiers.

Retrouvez la carte complète ainsi que plus d’informations sur le site du Ministère

>>> Communiqué – La Nouvelle géographie de la Politique de la Ville