Accueil » Assemblée Nationale » Politique d’accueil de la petite enfance
Politique d’accueil de la petite enfance

Politique d’accueil de la petite enfance

Assemblée nationale

Je tiens à préciser qu’il n’y a aucune remise en cause de la politique du gouvernement et de la CNAF en matière d’accueil de la petite enfance.

Les crèches seront créées et financées comme prévu. Les chiffres évoquant une baisse de 1.4 Md €  des crédits de la CNAF sont totalement fantaisistes.

Un recalcul n’est pas une baisse des crédits de la CNAF pour construire des crèches. C’est une mesure de gestion comptable qui n’a aucun effet sur le terrain. Au contraire, le Fonds d’action sociale de la CNAF augmentera de 35% d’ici 2017, soit 1,7 Md € de hausse.

Le gouvernement est déterminé à relancer l’accueil de la petite enfance. Ses objectifs ne changent pas : offrir aux familles 275 000 places d’accueils supplémentaires pour les tout petits d’ici 2017 – 100 000 places en crèche, 100 000 accueils par une assistante maternelle et 75 000 places en scolarisation dès 2 ans.

La nécessité de réaliser des économies pour redresser les comptes encore déficitaires de la branche famille n’est pas une révélation. Le montant de 800M€ d’économies a été annoncé dans le cadre du plan de mesures de 50Md€ d’économies dès avril 2014. Ces économies ont vocation à être présentées dans le cadre du PLFSS 2015.

Avec la majorité, je resterai attentive à ce que les objectifs soient maintenus et atteints.

>>> Communiqué – Politique d’accueil de la petite enfance

Retrouvez aussi, sur ce sujet, l’intervention de Laurence Rossignol, Secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, lors de la séance de questions au gouvernement du mercredi 10 septembre 2014 : Vidéo (Dernière question)